AS #3 Les bancs peints en vert de Napoléon 1er ou « la chasse au gaspillage »

La traque des vieilles habitudes ne date pas d’hier… 

 

L’empereur Napoléon 1er se promenait dans le parc de Fontainebleau, entouré de sa cour :

Dans le fond du parc, au sein d’une charmille bien taillée, il y a un banc de couleur verte, devant ce banc, un grenadier monte la garde…

 

Napoléon s’approche et interpelle le planton :

 

« Que fais-tu là mon brave ? » lui demande l’Empereur.

Celui-ci, au garde à vous, répond intimidé : « Sire, je monte la garde et toutes les 6 heures un camarade me remplace. C’est la consigne… »

« Sais- tu pourquoi, il y a ici un tour de Garde ? » Non Sire, répond-il, penaud…

 

 

Napoléon appelle un aide de camp, demande de se renseigner et de faire une enquête…

Trois jours après, on apprend que 2 étés auparavant, le banc a été repeint avec de la peinture verte (à l’époque, il n’y avait pas d’écriteau « Peinture Fraîche » et l’on a mis un  planton pour éviter aux beaux officiers et à leurs compagnes de se tâcher !). Depuis, la mesure a perduré et le planton est toujours là sans que l’on sache pourquoi, ni si c’est encore utile !

 

Moralité

Dans nos Entreprises, il y a bien des « Bancs peints en vert », des NORMES dont on ne connait plus l’utilité ni la raison. Cela représente beaucoup d’énergie gâchée et d’argent gaspillé !

A nous, chefs d’Entreprise, de garder un œil vigilant et de débusquer nos propres « bancs peints en vert ».

Le conseil APERE

Utilisez donc cette anecdote originale et peu connue de Napoléon : à vous de la répéter pour obtenir la coopération indispensable de vos équipes. Cette « chasse aux gaspis », vous allez devoir la mener, notamment lors des reprises d’Entreprise où votre « œil neuf » sera votre allié alors que vos nouveaux collaborateurs auront du mal à admettre le changement…

Bonne chasse … 

APERE